De la terre, de l’eau, un ou deux passages par le feu, des éléments simples pour donner vie à un instrument aussi ancien qu’original, l’Ocarina.
Instrument à vent à vibration globale (flûte globulaire), l’Ocarina s’utilise aussi bien en musique traditionnelle qu’en musique classique.
Dans la deuxième moitié du 19ème siècle, il s’est répandu en Europe, en partant de l’Italie (Budrio). La simplicité de jeu et la douceur du son en ont rapidement fait un instrument populaire.
Pour en savoir plus, vous pouvez lire ce document édité par Trad Mag

Je propose une large gamme d’Ocarina, allant des oiseaux simples d’une octave, aux oiseaux trois voix à bourdon, en passant par les ocarinas traversiers italiens et les galets aux doigtés anglais.
Produit de façon très artisanale, chaque ocarina est l’objet de soins minutieux depuis l’estampage, le modelage et l’accord, jusqu’à l’émaillage. Les formes et les couleurs évoluent au fil des cuissons.

Deux passions : musique et céramique.
Flûtiste classique de formation (1er prix de flûte au Conservatoire de Toulouse), ceci me permet d’avoir la sensation de ce que doit être un instrument équilibré et bien "jouable".
Fils de potiers, imprégné des formes et couleurs du monde de la poterie, j’utilise les techniques très variées qu’offre cet univers. J’ai créé mon atelier en 1987.
 
 
   
  © 2011-2016 Olivier Gosselink - Tous droits réservés